Le Régime du Guerrier : Un repas par jour

guerrier leonidas warrior diet

Je vous présente aujourd’hui un mode de vie choc. Mais je le pratique depuis bientôt un an et je le trouve maintenant très “confortable”. Il s’agit du Régime du Guerrier ou Warrior Diet, son principe résumé est : manger un repas par jour comme le faisaient nos ancêtres nomades qui avaient besoin de rester sur le qui-vive du lever du soleil jusqu’à son coucher.

Je choque régulièrement beaucoup de monde avec ce mode de vie, mais je n’ai jamais eu l’occasion de bien m’expliquer, jusqu’à cet article !

Sommaire :
1. L’instinct du guerrier
2. Pourquoi le Régime du Guerrier surpasse les régimes traditionnels
3. Les bienfaits naturels du Régime du Guerrier
3.1. La phase de sous-alimentation
3.2. La phase de sur-alimentation
3.2.1. Règle 1 : Les légumes verts en premier
3.2.2. Règle 2 : Avoir un repas riche en goûts, textures et couleurs
3.2.3. Règle 3 : Finir le repas quand on a plus soif que faim
3.2.4. Les avantages de la sur-alimentation
3.2.5. Le guerrier choisit sa nourriture
4. Jeûner toute la journée, compliqué ?
4.1. Jeûne et famine
4.2. La faim, une sensation si mauvaise que ça ?
5. Le gain de temps
6. Adaptabilité du régime du guerrier et Conclusion

L’instinct du guerrier

L’objectif premier du régime du guerrier n’est pas de maigrir, c’est de réveiller l’instinct du guerrier. C’est-à-dire la volonté de vaincre pour se nourrir, survivre, protéger son territoire, etc.

Trouves-tu parfois que certains artistes travaillent moins bien après avoir connu le succès ? La raison est simple : le ventre plein, la gnaque disparaît. Là où je veux en venir, c’est qu’avec le ventre vide, on a la rage de vaincre. En passant la journée presque à jeun, ton corps aura automatiquement envie de se battre contre la vie pour mettre la main sur ce que tu désires. C’est pourquoi se priver de déjeuner et de petit déjeuner est immensément bénéfique. En plus de rendre la journée plus riche et plus productive, cela rend le dîner ou festin du soir encore plus délicieux et soulageant.

On retrouve cette idée dans la fauconnerie où un principe-clé est de restreindre l’alimentation des faucons afin qu’ils chassent a jeun. Cela aiguise leur instinct de chasseur (de guerrier). En vivant ainsi, les faucons restent vifs, forts et suffisamment agressifs pour ne pas laisser fuir leur proie.

Même si l’instinct de guerrier semble appartenir à un univers qui n’existe plus, il représente en fait beaucoup de qualités qu’ont les personnes qui réussissent dans le monde contemporain : acharnement, conviction, ambition, hardiesse, etc.

Mais par-dessus tout, un guerrier veut gagner.

Pourquoi le Régime du Guerrier surpasse les régimes traditionnels

Tout le monde connaît les raisons pour lesquelles les régimes alimentaires restrictifs sont peu efficaces pour maigrir : ils sont difficiles à tenir et quand bien même on s’y conformerait, il est très facile de reprendre le poids perdu à cause de la frustration accumulée une fois le régime achevé.

regime du guerrier linux

Une comparaison un peu geek : faire un régime c’est comme utiliser son ordinateur en coupant internet car on en a marre des mises à jour windows 10 incessantes et inopportunes et le régime du guerrier, c’est passer sous linux. La transition est un peu difficile mais le problème est résolu définitivement et on se retrouve avec un OS (mode de vie) plus stable et davantage de liberté en fin de compte.

C’est ici que réside la force du régime du guerrier, en tant que mode de vie adaptable et personnalisable, tu peux te l’approprier, obtenir les bénéfices d’un régime sans la contrainte subie. La rigidité d’un régime ne s’adapte pas à ta vie et le rend d’office incompatible avec notre monde instable et changeant.

Le Régime du Guerrier est différent des autres en ce point : il t’autorise à manger autant que tu veux, pas besoin de compter, fini la culpabilité et bonjour la satisfaction de s’offrir un repas bien mérité car je le rappelle, le régime du guerrier t’impose de n’avoir qu’un repas par jour, le dîner. Cela peut paraître difficile, mais comme pour tout, on s’y habitue, jusqu’à arriver au stade où je suis actuellement. C’est-à-dire préférer ce mode de vie par accoutumance au plaisir exquis de manger un véritable festin après une dure journée de labeur. Manger à sa faim est un instinct que l’on a tous et il n’y a pas de plaisir comparable à celui de satisfaire ses pulsions instinctives. Céder à ce plaisir permet également de renouer avec son côté animal et guerrier, mais il y a bien d’autres avantages plus concrets.

Les bienfaits naturels du Régime du Guerrier

Non seulement la faim donne meilleur goût à tous les aliments, mais cela a également de nombreux avantages qui permettent au corps de se raffermir naturellement.

En suivant le Régime du Guerrier, la journée se décompose en deux phases : la phase de sous-alimentation (journée de quasi-jeûne) et la phase de sur-alimentation (festin du soir).

La phase de sous-alimentation

Bénéfices :

  • Brûler des graisses
  • Se détoxifier
  • Accorder les hormones et le métabolisme

Pendant cette période, ton corps transforme ses réserves de glycogène (sucre) en énergie. C’est pourquoi, même si cela peut te sembler surprenant, tu vas te sentir plein d’énergie pendant la journée en restant à jeun. Et bien sûr, puiser dans les réserves revient à brûler de la graisse donc cette phase de sous-alimentation va te permettre d’être mieux sculpté(e) en restant passif. Ce processus s’effectue par la sécrétion du glucagon, hormone antagoniste de l’insuline ayant exactement pour rôle de consommer le sucre des tissus adipeux pour en abreuver le sang.

Inversement, en mangeant 3 à 6 fois par jour, notre corps est surchargé de matière et il dépense une énergie considérable pour l’assimiler, la digérer (énergie qui ne pourra pas être investie dans tes activités). Tous ces aliments parfois trop abondamment ingérés finissent stockés en graisse, et débordent parfois même jusqu’au flux sanguin où la présence de toxines peut causer des allergies ou des maladies. Manger enclenche une sécrétion d’insuline, hormone qui transfère le sucre du sang vers le gras et il faut bien noter que le corps ne peut pas sécréter de glucagon en même temps car les deux hormones jouent des rôles parfaitement contraires.

En résumé, manger régulièrement pendant la journée fait que ton corps passe sa journée à stocker, et il n’y a finalement aucun moment où il se sert de ses réserves.

La baisse du niveau d’insuline durant la journée à jeun entraîne également une sécrétion augmentée d’hormone de croissance. Il est d’ailleurs souvent dit que l’on grandit pendant la nuit, ce qui est plausible car comme on ne s’alimente pas pendant la nuit, ce qui favorise donc un pic d’hormone de croissance. Mais l’hormone de croissance a d’autres atouts que sa dénomination, elle permet aussi de brûler du gras et de réparer les tissus du corps. Action qui, effectuée quotidiennement, ralentit le vieillissement.

régime du guerrier jeûne

La phase de sur-alimentation

Suite à ton jeûne, ton corps est en déficit de glucide et tes organes responsables de la sécrétion d’insuline sont au summum de leur forme. C’est enfin l’heure du repas et ton corps est prêt à absorber autant de nourriture qu’il le peut sans grossir pour autant. C’est le moment de mangeur autant que tu le veux et de profiter de cette liberté merveilleuse. Cependant, il y a trois règles à suivre pour que ta “sur-alimentation” se déroule pour le mieux :

  1. Commencer le repas par les aliments au goût le plus subtil puis passer à ceux de goût plus intense et agressif.
  2. Ajouter autant de goûts, textures, couleurs et arômes que possible dans ton repas
  3. Arrêter de manger quand la sensation de soif se fait plus ressentir que la faim.

Règle 1 : Les légumes verts en premiers

L’ordre privilégié pour votre repas est : légumes puis protéines, puis féculents. Ce conseil est directement déduit de la première règle, crois moi, après 18 heures de jeûne, un simple mélange de feuilles de salades et de tomates possède un goût exquis. En suivant cet ordre, tu pourras profiter intensément de tous tes plats ! Mais inverser le processus rend les légumes fades ;(

En plus, il peut t’aider à maigrir car en mangeant les féculents (ou autres aliments riches en glucides) en dernier, tu en manges le minimum. Or il n’y a que les glucides que ton corps stocke sous forme de gras. Si tu ne cherches pas particulièrement à maigrir, tu peux très bien varier les plaisirs et te préparer des plats qui combinent protéines et féculents (e.g. tamago kake gohan, etc.).

Règle 2 : Avoir un repas riche en goûts, textures et couleurs

Il est important que tu prennes soin de te préparer des repas aussi riches et diversifiés que tu le peux, c’est indispensable pour que tu en sois pleinement satisfait. Et c’est en étant ainsi satisfait de tes bons repas sains que tu t’affranchiras des envies de malbouffe (si tu en as).

Satisfaire pleinement ton esprit avec un repas généreux et varié servira également à te protéger d’éventuelles carences et à combler tes besoins pour chaque nutriment

Règle 3 : Finir le repas quand on a plus soif que faim

Cette règle n’est pas une injonction à respecter impérativement. Je ne vous ai pas menti, le régime du guerrier consiste à manger autant que tu le veux. Cette règle t’indique juste un paramètre qui peut t’aider à ressentir la satiété, un fois que ton corps a plus besoin d’eau que de nourriture (sachant que tu peux boire à volonté durant la phase de sous-alimentation), c’est un indicateur clair que la quantité de nourriture que tu as ingéré est suffisante. Mais je le répète, il n’y a aucune obligation de s’arrêter. Si tu as encore faim un quart d’heure après avoir satisfait ta soif, tu peux te remettre à table !

La fin du repas viendra naturellement après avoir bu, tu pourras t’arrêter de manger non pas parce que ton compte de calories est atteint, mais tout simplement parce que tu te sentiras satisfait. C’est ton corps, et donc ton instinct qui te dira quand t’arrêter, une liberté qui procure un vif plaisir avec la sensation d’être en harmonie avec son corps.

Une fois le repas achevé, tu te sentiras très détendu mais aussi très fatigué, une activité relaxante comme faire la vaisselle ou lire sera très appropriée. Il faut juste éviter d’aller au lit moins de deux heures après la fin de ton repas car dormir dérange la digestion.

Les avantages de la sur-alimentation

Cela peut sembler surprenant, mais la phase de sur-alimentation aide à perdre du gras. Simplement car manger autant que ton corps te le demande va significativement accélérer ton métabolisme (mes festins du soir comptent environ 1900 kcal) ainsi, le simple fonctionnement de ton corps consommera davantage de calories à chaque instant.

Chaque journée a sa fin heureuse (happy end).

Le guerrier choisit sa nourriture

Un chasseur choisit ça proie, un guerrier choisit ce qu’il mange, il est important que tu sois consciencieux vis-à-vis de ton alimentation et que tu cuisines car cuisiner, c’est choisir exactement ce que tu donnes à ton corps. Tes repas sont le fruit de ton travail il est donc important que tu surveilles ce qu’ils contiennent. Hors de question d’infliger à son organisme des produits chimiques (pour ne pas dire toxiques) ou des plats préparés industriellement vides de nutriments.

Jeûner toute la journée, compliqué ?

kirby regime du guerrier

Jeûne et famine

La société dans laquelle nous vivons nous a persuadé qu’il est mauvais d’avoir faim, ce qui est fondé car on peut mourir de faim. Cependant, se priver de nourriture durant 18h est loin d’engendrer un tel risque (cela dépend beaucoup du poids de la personne en question mais on peut survivre environ 30 jours sans manger).

De toutes façons, le but du régime du guerrier n’est pas du tout d’aller jusqu’à tes limites, je te déconseille même de descendre à moins d’un repas par jour car ton corps pourrait tenter de se fournir en énergie en consommant tes muscles. De toutes façons je décline toute responsabilité si tu fais n’importe quoi hein

Même si dans les explications qui suivent, je dis que je joue avec la faim pour utiliser mes instincts de survie, je ne considère pas que je me met en danger (et je suis sûr que non). Si tu as déjà eu les yeux plus gros que le ventre, tu sais que les instincts exagèrent. Le régime du guerrier met simplement ce phénomène d’exagération à profit.

La faim, une sensation si mauvaise que ça ?

La sensation de faim, qui n’est pas douloureuse n’a aucune raison d’être autant détestée de tout le monde. Ressentir la faim permet d’activer des fonctions de ton instinct de survie pour être plus ambitieux, alerte et créatif. Le régime du guerrier permet d’être en harmonie avec la faim et de l’utiliser : la faim physique se convertit en faim psychologique. Contrôler sa faim est d’ailleurs un bon exercice pour se renforcer mentalement et mieux affronter les difficultés de la vie.

Durant l’empire romain, les citoyens libres jeûnaient fréquemment, et c’était normal pour tout le monde. En revanche, seul les esclaves étaient fréquemment nourris afin de les maintenir dociles et inoffensifs au possible. Cet exemple illustre bien la corrélation entre la capacité à supporter la faim et la liberté. Être abondamment nourri rend plus paresseux, plus léthargique et plus facile à soumettre et manipuler.

Enfin, rassure-toi car le but du régime du guerrier n’étant pas de te torturer sous la faim, certains aliments sont autorisé même en phase de sous-alimentation (c’est d’ailleurs pour ça qu’elle ne s’appelle pas “phase de jeûne”). Pour commencer, tu peux boire de l’eau à volonté mais rien d’autre excepté des boissons à 0 kcal comme le thé ou le café. Tu peux consommer également des fruits à ta faim ainsi que des jus de légumes a condition qu’ils ne soient fait que de légumes. Il est aussi autorisé de prendre des protéines (e.g. œufs, fromage) en petites portions, ce qui peut être appréciable si tu t’entraînes en début de journée. Il faut éviter les oléagineux car les efforts assez importants que demande leur digestion fatigueraient ton estomac. Le plus important est de ne pas faire de repas pour garder ton système digestif au repos, et de ne consommer de sucre (ou glucides) en aucun cas afin de garder ton niveau d’insuline au plus bas et de profiter de l’énergie et des bénéfices apportés par ses hormones antagonistes.

Le gain de temps

Un facteur important lié au régime du guerrier est le fait d’avoir sa journée entière ininterrompue à disposition. Cela permet d’atteindre des seuils de concentration extrêmes, de finir en une traite des travaux qui durent 10 heures. La liberté gagnée m’a au début donné le vertige tellement j’étais dépaysé par le fait d’avoir 12 heures ininterrompues à ma disposition.

C’est super, j’ai pu faire des journées complètes immergé dans des visual novels comme Policenauts, mais en dehors des jeux vidéos, le régime du guerrier me permet maintenant de m’entraîner le midi en parallèle de mes études. J’ai cours toute la matinée et l’après-midi, mes cours de Taekwondo sont trois soirs par semaine et j’ai cours de japonais le soir restant (car pas de cours le jeudi après-midi). Où puis-je trouver le temps de (faire mes devoirs) m’étirer, travailler ma force, mon endurance, les muscles du haut de mon corps en continuant à dormir la nuit ? Eh bien en faisant tout cela pendant ma généreuse pause de 2h chaque midi, et c’est exactement ce que je fais, et c’est formidable. Je m’en félicite tous les jours et c’est un plaisir de tout instant.

Adaptabilité du régime du guerrier et Conclusion

Si mes propos t’ont atteint et que tenter l’aventure t’intéresse, sache que tu peux commencer progressivement, en jeûnant jusqu’à midi ou en jeûnant un ou deux jours par semaine. Egalement, il est possible de suivre le régime du guerrier un période donnée et de revenir au cycle de trois repas par jour pour les vacances par exemple (ce que je faisais avant que ma famille adopte le jeûne intermittent et que je fais toujours lors de mes voyages à l’étranger).

Quitter le régime du guerrier pour une période donnée peut même faire maigrir car le métabolisme, habitué à tourner à très haut régime, se retrouvant confronté à de petits repas mignons ne laisse pas au corps de marge pour prendre du gras. Avoir un métabolisme véloce est une véritable arme, je suis maintenant incapable de grossir durant les fêtes de fin d’année par exemple car j’y mange autant que lors de mes repas habituels. (Jeûner 16 heures environ avant un gros repas est par ailleurs un excellent moyen de limiter le massacre). Le gros repas de n’importe qui est n’importe quel repas pour le guerrier.

Toutes mes explications sont issues du livre The Warrior Diet de Ori Hofmekler que je t’encourage très vivement à lire si tu souhaites approfondir. Il parle notamment de son entraînement (de guerrier) et donne quelques recettes adaptées au régime du guerrier en plus de détailler tout ce que j’ai écrit.

Enfin, le régime du guerrier est déconseillé aux enfants. L’âge minimal requis selon l’auteur est de 16 ans et après avoir passé la puberté.

Sur ces mots, je conclus un long article en espérant t’avoir donné envie d’essayer le régime du guerrier. J’espère également que ce nouveau mode de vie améliorera autant ton quotidien que c’a été le cas pour moi.

Reste aware – je te dis à dans une semaine !

4 comments on “Le Régime du Guerrier : Un repas par jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *